TEN YEAR CHALLENGE, de mes 18 à mes 28 ans …

TEN YEAR CHALLENGE, de mes 18 à mes 28 ans …

Depuis quelques temps un nouveau hashtag circule sur les réseaux sociaux et notamment sur instagram, le TEN YEAR CHALLENGE (Il consiste à poster une photo de vous d’il y a 10 ans et la comparer à celle d’aujourd’hui). Qu’on en ai ras le bol de ce challenge ou qu’on l’adore on ne peut l’éviter, il est omniprésent. Pour ma part je n’avais pas spécialement envie d’y participer, en revanche je me suis dis qu’il pourrait être intéressant de m’en inspirer pour créer un nouvel article. En 10 ans beaucoup de choses ont changé, et j’avais envie de comparer celle que j’étais autrefois à celle que je suis devenue. Vous dire quelles sont les différences de la moi d’aujourd’hui et celle d’il y a 10 ans et que pourrais-je lui dire pour la mettre en garde ou la rassurer si je pouvais la rencontrer…

Il y a 10 ans … j’avais 18 ans, je devenais tout juste majeur.

A 18 ans j’étais discrète, je subissais les remarques des autres sans jamais broncher, je me laissais totalement faire.

A 18 ans je vivais une vie virtuelle, j’étais totalement déconnectée du vrai monde.

A 18 ans j’étais persuadée que je n’aurais pas mon bac et d’ailleurs je voulais arrêter mes études.

A 18 ans j’étais ce genre de fille encore un peu enfant et très rêveuse. Quand les filles de mon âge sortaient en boîte et vivaient leur relations amoureuses, moi je ne vivais qu’à travers ma famille et passais le plus clair de mon temps enfermée chez moi, sur l’ordinateur. Je n’avais aucune confiance en moi, et me laissais encore facilement marcher sur les pieds. Je rêvais de rencontrer le grand amour mais ne faisais rien pour bousculer le destin, bien au contraire …

A 18 ans j’étais persuadée que je finirais « vieille fille ». Il faut dire que c’est ce que mes proches me répétaient sans arrêt, sans doute pour me « booster » et me pousser à sortir de ma bulle, mais en réalité ils me faisaient beaucoup plus de mal que de bien, car c’est cette image de moi que je gardais sans cesse en tête, une fille incapable de plaire et incapable de trouver l’amour. J’ai d’ailleurs longtemps fuis les hommes, les relations amoureuses me faisaient peur autant qu’elles me faisaient envie. Je pense que j’avais peur qu’un homme puisse se moquer de moi et de mon manque d’expérience, peur qu’il me demande d’aller plus loin alors que je ne m’en sentais toujours pas prête.  A 18 ans, Je me sentais « anormale » de n’avoir jamais eu de petit ami ! Cela était une véritable source de stresse pour moi, j’étais d’ailleurs persuadée que je n’arriverais pas à dépasser cette peur, et que je n’aurais pas conséquent, jamais aucun homme dans ma vie.

 

Aujourd’hui, 10 années se sont écoulées… que suis-je devenue ? Qu’aurais-je envie de dire à la « moi » d’il y a 10 ans ? 

J’ai envie d’aller voir l’adolescente de 18 ans que j’étais et lui dire que ça n’a pas si mal tournée pour moi. Je voudrais lui dire que « si », elle a bien eu son bac et du premier coup même ! Qu’elle aura son permis de conduire du premier coup également (malgré le fait qu’elle n’y croyait pas non plus) et qu’elle aura même son BTS et décidera de faire une licence qu’elle aura aussi, car toutes ses nuits blanches à travailler sur ses difficultés ont fini par payer !

Je voudrais lui dire qu’elle a eu raison de laisser le temps au temps, et que même si son premier baiser à été après ses 20 ans ainsi que ses relations amoureuses, elles ont eu lieu sans pression, parce qu’elle s’est sentie prête !

Je voudrais la rassurer en lui disant que oui, elle est tout à fait « normale » et que non elle ne serait pas éternellement seule. Lui dire qu’elle rencontrera un homme a qui pourtant, elle a faillit (encore une fois) dire « Non », parce qu’elle ne se sentait pas prête (encore une fois) mais pour une raison différente … parce qu’avant de le rencontre LUI, un autre lui avait brisé le cœur.

J’ai envie de la mettre en garde sur sa première véritable relation amoureuse qui lui a été toxique, qui l’a fait souffrir psychologiquement comme elle n’aura jamais souffert. Lui dire qu’elle découvrira le VÉRITABLE CHAGRIN D’AMOUR et qu’il est vraiment mais vraiment très douloureux, et qu’encore une fois elle sera persuadée de ne jamais plus tomber amoureuse. J’ai à la fois envie de lui éviter ce gros chagrin et en même temps lui dire qu’il est essentiel au bonheur qu’elle vivra quelques années plus tard. Lui raconter combien cette relation toxique l’a en fait renforcée et lui a permis de devenir une autre femme. Lui expliquer comment elle lui a permis d’avoir un peu plus confiance en elle et surtout comment elle lui a permis de rencontrer l’homme dont elle sera amoureuse. Lui dire que si si … il est bien né celui qui partagera sa vie, lui dire qu’il est merveilleux et que ça valait plus que le coup d’attendre tout ce temps et de traverser ces quelques obstacles qui aujourd’hui, lui paraissent si futiles.

J’aimerais enfin lui dire que même si elle manque encore cruellement de confiance en elle, elle ne se laisse plus faire et à même une sacrée « bouche » ! Et qu’elle n’hésite pas à aller voir les gens en face pour leur dire sa façon de penser (et qu’elle devrait d’ailleurs désormais apprendre à fermer sa bouche haha).

Voilà toutes les choses que j’aimerais lui dire ….  j’aimerais juste la rassurer pour qu’elle soit un peu plus confiante et qu’elle puisse aborder l’avenir plus sereinement. Je souhaiterais lui éviter de se tracasser pour un rien afin qu’elle puisse profiter de sa vie au lieu de se bouffer l’existence. Car 10 ans ça parait une éternité, mais finalement c’est tellement peu… Il y a 10 ans j’étais pressée de fêter mes 20 ans … aujourd’hui je me dis que je me rapproche dangereusement de mes 30 ans et qu’un jour la femme de 40 ans parlera sans doute à celle d’aujourd’hui, et qu’elle lui dira de profiter des plus belles années de sa vie.

J’espère que vous aurez apprécié lire cet article humeur, autant que j’ai apprécié l’écrire et me dévoiler.

Xoxo