Mes difficultés à faire ma place sur la blogosphère

Mes difficultés à faire ma place sur la blogosphère

Aujourd’hui faire sa petite place sur la blogosphère n’est pas une mince affaire. J’ai parfois l’impression (Ce n’est d’ailleurs pas qu’une impression) d’être toute petite et d’avoir été jeté dans une immense foule. Je suis là, tout en bas, à regarder de ma hauteur ces géant(e)s de la blogosphère, je sautille, fais aller mes petits bras, « hé coucou les gens, vous me voyez, je suis là ! Moi aussi j’aimerais bien qu’on me lise un peu ». Je ne souhaite pas spécialement devenir influenceuse, déjà parce que je n’en aurais ni l’énergie, ni les capacités, et encore moins le talent, mais aussi parce que cela demande beaucoup d’investissement qu’à l’heure d’aujourd’hui je ne me sens pas prête à fournir. En revanche, j’aimerais être reconnue en tant que blogueuse. Oui je diffère le statut de blogueuse et celui d’influenceuse, je vous explique …

Etre blogueuse pour moi c’est tenir un blog, lire, être lu et avoir sa petite communauté de lectrices. L’influenceuse quant à elle à tout ça, mais avec une communauté bien plus grande et des partenariats. Ne voyez nullement les définitions que je donne à ces deux termes et la différence que je fais entre eux, comme quelque chose de négatif, bien au contraire. Je ne critique ni l’un ni l’autre, j’essaie juste de me situer. Disons qu’il y a la blogueuse et la blogueuse influente et que pour l’instant j’aimerais déjà avoir le simple statut de « blogueuse » mais pour cela, il faut au moins être lu et être un minimum visible dans tout ce flux de blogueuses plus talentueuses les unes que les autres.

Je me suis donc posée de nombreuses questions. Peut-être il y a t-il tout simplement trop de blogs. Peut-être que mon contenu n’est pas suffisamment intéressant, peut-être que ma façon d’écrire ne plait pas, si je blogue dans le vide ne devrais-je pas arrêter tout simplement ? et d’ailleurs pourquoi je blogue ?

Pourquoi je blogue ?

Si je vous dis que je blogue pour le partage vous allez me répondre « réponse tout faite, elles disent toutes ça » pourtant c’est en partie le cas, mais pas seulement. J’ai commencé à réellement bloguer il y a maintenant plus de 4 ans. A l’époque j’avais ouvert un petit blog humeurs parce que je vivais une relation amoureuse difficile, j’avais besoin de me confier et ne pouvais pourtant pas en parler à mon entourage. J’ai alors ouvert un blog, parce lorsque je suis triste, lorsque quelque chose me tracasse, j’ai besoin d’en parler, de me confier et c’est d’ailleurs toujours le cas. J’avoue que c’était davantage pour me libérer d’un poids et par conséquent, la démarche était plutôt égoïste …

Il a toujours été plus facile pour moi d’exprimer mes émotions par des mots plutôt que de vive voix. Déjà petites j’écrivais des mots à mes parents pour leur demander de m’excuser d’une bêtise ou simplement pour leur crier tout l’amour immense que je leur porte. Ecrire pour moi, est et restera toujours quelque chose qui me caractérise, c’est une passion, un besoin. (Demandez à ma copine Jenstyle qui m’a toujours encouragé à écrire un Roman … un jour je t’écouterai peut-être haha).

Mais je blogue aussi pour le plaisir. C’est à dire pour le plaisir de tenir un blog, de le construire, de le développer, de le rendre joli (ma seconde passion, l’informatique !) Tenir un blog réunit donc mes deux plus grandes passions : L’écriture et l’informatique. 

Pourquoi j’ai ouvert ce blog ?

Pour parler de tout et de rien mais surtout pour m’exprimer sur nos essais bébé infructueux, sur notre infertilité inexpliquée. Car en parler (mettre des mots sur mes maux) m’aide à les accepter, cela me fait du bien de sortir ce que je ressens, ce qui m’inquiète. C’est aussi l’occasion de prendre contact avec des personnes qui traversent les mêmes situations, de se rassurer et s’encourager mutuellement (Une pensée pour toi Angie ^^). Mais aussi parce que j’aime tenir un blog, j’aime parler déco, blogging et de plein d’autres choses. Je suis une réellement passionnée par cet univers, je l’adore tout simplement, et y passer des heures et des heures me procure une réelle sensation de bonheur et de plaisir. C’est un bon moyen, même si j’évoque mon quotidien, de m’y échapper quelques instants et de m’épanouir dans ma petite bulle.

A vouloir être lu et me faire une place dans la blogosphère, ne suis-je pas simplement égoïste et narcissique ? 

Pourquoi suis-je déçue de ne pas réussir à me faire une place dans le monde de la blogo ? Tenir un blog et, d’autant plus quand il s’agit d’un blog humeur/lifestyle dans lequel on parle à 90% de soit, n’est-ce pas hyper égoïste ? N’est-ce pas narcissique ? A vrai dire je ne me sens ni égoïste, ni narcissique … Par définition le narcissisme est l’admiration de soit et si vous m’avez déjà lu un minimum ou si vous me connaissez personnellement, vous devinez très facilement que je suis plutôt du style à avoir un regard très dur sur moi-même. Cependant, comme je l’évoquais précédemment, peut-être il y a t-il toujours dans le fond un peu d’égoïsme, allez savoir.

Ce besoin d’être lu et d’exister à travers mon blog est pour moi simplement à moyen de me dire que je n’écris pas dans le vide. Car certes, j’ai envie et ai besoin d’écrire, mais écrire pour soit n’est-il pas quelque chose de triste ? Toi qui es peut-être blogueuse n’es-tu pas de mon avis ? n’as-tu jamais eu ce sentiment ? Comme je l’expliquais au début de cet article, le blog est pour moi un moyen d’expression me permettant de partager des tranches de vie que d’autres ont traversées ou traversent peut-être. Mais le blog est également un besoin de partager mes passions avec d’autres. Pouvoir débattre sur des sujets divers et variés. Pouvoir communiquer, échanger, faire découvrir et découvrir d’autres univers que le mien. Mon blog, aussi petit soit-il, m’a tout de même permis de faire de jolies découvertes et c’est ce que j’aime par dessus tout. Mais j’ai envie de faire encore plus de rencontres, encore plus de découvertes, de vivre ma passion du blogging de façon encore plus « intense ». Voilà pourquoi entre autres, j’ai besoin de tenter de me faire une place cet univers, aussi difficile soit-il.

Et-toi quel est ton sentiment concernant ta place dans cet immensité qu’est la blogo ? 

Des Bisous. Xoxo